18 juin 2012

L'expérience "en double aveugle" Fritz/Curtin visait à déterminer avec quelle facilité les musiciens pouvaient distinguer les nouveaux violons des anciens violons italiens tels que les Stradivarius. Les mêmes chercheurs s'intéressent aujourd'hui à la question de savoir dans quelle mesure l'estimation de la projection d'un instrument par un instrumentiste correspond à celle d'un auditeur, dans quelle mesure l'opinion d'un auditeur dépend de l'endroit où il est assis dans la salle, et si les instruments qui sont silencieux sous l'oreille peuvent effectivement avoir une bonne projection. Jetez un coup d'œil à cette discussion en ligne sur les questions suivantes Maestronet. L'expérience est encore en cours de conception - il y a déjà beaucoup de débats sur ses objectifs et sur la manière dont elle pourrait les atteindre. Et bien sûr, il n'y a pas de définition commune de la "projection", ni d'accord sur la manière (ou la raison) dont un luthier contemporain pourrait rechercher cette qualité particulière. Tout cela s'annonce au moins aussi controversé que l'expérience "ancien contre nouveau".

Les sourdines : ont-elles toutes le même son ? Nous prêtons volontiers notre collection de sourdines pour violon à des fins de recherche acoustique.

Photo de sourdines de violon